VISA Australie ETA - Douane, charte passager

Douanes australiennes et charte du passager : obligations et interdictions

Douane australienne et charte du passager

 E visa Australie douane

Nous avons présenté les caractéristiques des visas eVisitor et ETA Australie, les plus demandés pour voyager en Australie à des fins touristiques. Nous sommes spécialisés dans la demande de ces deux visas, que vous pouvez demander très facilement sur notre site internet. Il suffit de remplir le formulaire de demande et attendre la réponse en peu de temps. Vous avez à disposition la compétence et l’expérience que nous avons acquises après plusieurs années de travail dans le secteur touristique.

Venons-en maintenant à décrire tout ce qui tourne autour des visas touristiques et visas d’affaires pour l’Australie.

Si vous avez un visa touristique ou d’affaires pour l’Australie, ETA ou eVisitor, vous devez savoir qu’ils ne garantissent pas la sécurité d’accès dans le territoire australien. Il y a d’autres aspects à prendre en considération, comme la douane et la charte du passager.

Ces deux sujets sont étroitement liés l’un à l’autre. Voyons pourquoi

L’écosystème du continent australien est très fragile et délicat, et pour cette raison les lois imposent des restrictions très strictes à ce qui peut être introduit sur le territoire. Il serait inutile de souligner que, comme dans tous les pays, les lois douanières australiennes interdisent l’importation de substances illégales, stéroïdes, armes blanches et à feu, et le transport d’animaux protégés. Beaucoup d’objets ne peuvent pas être introduits en Australie ou et d’autres doivent respecter les limites de quantité imposées par la loi. Les contrôles se déroulent tout d’abordsur l’avion ou sur le bateau qui se dirige vers l’Australie et commencent avec la charte du passager.

Charte du passager

Il s’agitd’un questionnaire en langue anglaise distribué par le personnel de bord pendant le voyage vers l’Australie. La charte du passager doit être entièrement remplie.

Remplir la charte du passager est très important. Les questions concernent les détails du voyage et il faut aussi déclarer les biens transportés, soit dans le bagage à main que dans le bagage de soute.

La charte du passager est un document légal et officiel à part entière.

Voilà une image de charte du passager qui a été traduite en français. Il faut répondre à toutes les questions en cochant la case appropriée – OUI ou NON.

Visa Touriste Australie carte passager

Ouvrir la carte de passager complète

 

Important : Si vous avez des doutes quant à la réponse à donner (par exemple : la légalité d’un aliment qui n’est pas sur la liste), il est toujours mieux de cocher OUI comme réponse.

Si vous êtes en possession de articles que vous avez déclarés, mais qui lors de l’inspection sont considérés comme dangereux pour l’écosystème par les fonctionnaires, les choix suivants sont offerts :

  • Destruction de l’article incriminé sans frais ;
  • Faire subir un traitement de sécurité à l’article à des coûts supplémentaires ;
  • Laisser l’article à l’aéroport jusqu’au voyage du retour en payant une consigne.

 

Il est fondamental dedéclarer les objets emportés dans le bagage à main et bagage de soute. Si vous n’avez pas déclaré des articles listés sur la charte du passager, qui sont ensuite retrouvés lors des contrôles, vous pouvez être soumis à une amende de 340 dollars australiens ou même être dénoncé si les articles sont dangereux ou interdits (casier judiciaire). Quand vous atterrirez en Australie, vous devrez passer les contrôles gérés par les agents de l’Australian Border Force.Vous devrez fournir les documents de voyage à l’officier (avec lesquels il déterminera la validité du e-visa pour l’Australie) et la charte du passager remplie.En fonction des réponses données sur la charte du passager, une deuxième inspection peut se vérifier aux bagages à la discrétion de l’agent de service. Ce dernier peut vous posez des questions liées au motif du déplacement ou concernant des articles déclarés sur la charte du passager. Dans le cas contraire, vous pouvez sortir de l’aéroport sans d’autres vérifications.

Voyageurs et duty free

Comme indiqué précédemment, il y a des objets qui ne peuvent pas être introduits en Australie, tandis que d’autres sont autorisés maisen quantités limitées.

Marchandises hors taxes pour les passagers

Les voyageurs internationaux qui arrivent en Australie avec un visa en règle, y compris tous les membres d’équipage, ont droit à une série d’exonérations pour les produits importés en Australie. Les passagers peuvent emporter des biens à caractère générique, comme les boissons alcoolisées et le tabac sans avoir à payer d’impôt, mais dans une mesure limitée.

L’exemption s’applique aux biens suivants :

  • Vêtements et chaussures personnels (à l’exclusion de vêtements en fourrure) ;
  • Produits d’hygiène et pour les soins de la personne (à l’exclusion de concentrés de parfum) ;
  • Objets qui seront ramenés au pays de départ ;
  • Une quantité maximale de 2,25 litres de boissons alcoolisées par adulte ;
  • Une quantité maximale de 25 grammes de tabac par adulte, qui correspond à 25+ cigarettes ;
  • Articles dont le prix d’achat n’est pas supérieur à 900 dollars australien par adulte et 450 dollars australiens par enfant (à l’exclusion de boissons alcoolisées et tabac).

Important : Cette dernière disposition est assez controversée, si on considère que certains objets personnels (portable, ordinateur, appareil photo, …) ont une valeur supérieure au prix déterminé ci-dessus. Nous pensons donc que l’exemption est destinée aux produits achetés au duty free ou dans les autres aéroports.

Si vous dépassez les limites prévues par les autorités australiennes pour les produits hors-taxes, les impôts seront appliqués à tous les articles (biens de caractère générique, boissons alcoolisées et tabac) et pas seulement aux articles qui excèdent la limite fixée. Si vous emportez des objets qui dépassent la limite du duty free, vous devez déclarer ces articles et fournir une preuve d’achat à un agent de l’Australian Border Force pour calculer la taxe à payer. La non-déclaration de biens contraignants qui excèdent la limite peut mener à des sanctions administratives.Les ménages qui arrivent sur le même vol peuvent regrouper leurs exonérations.
Par exemple, une famille composée de 3 membres (2 adultes et 1 enfant) peut emporter :

  • 4,5 litres de boissons alcoolisées
  • 50+ cigarettes
  • Biens à caractère générique ayant une valeur inférieure à 2.250 dollars australiens (y compris cadeaux, souvenirs, photos, appareils photo, appareils électroniques, pelleterie, horloges, équipements de sport. En résumé, 2 concessions pour les biens à caractère générique par adulte (900 $) + 1 concession pour les biens à caractère générique par enfant (450 $).

Pour une liste détaillée des marchandises que vous devez déclarer via la carte de passager ou le fonctionnaire des douanes, vous pouvez lire l'article publié sur notre blog: "Douanes australiennes - Liste des marchandises à déclarer"

Combien d’argent peut-on emmener ?

Il n’y a pas des restrictions pour les devises, mais il faut déclarer les montants supérieurs à 10.000 dollars australiens.


Quels médicaments peut-on emmener ?

Pour ce qui concerne les médicaments, il y a des règles à respecter pour entrer dans le pays. Pour certaines catégories de médicaments (par exemple ceux qui contiennent stéroïdes) ou dispositifs médicaux, il est nécessaire d’avoir un permit délivré par les autorités (bureau Therapetic Goods Administration) avant de pouvoir accéder au territoire. Les médicaments dans la catégorie « traveller’s exemption » peuvent être introduits sans aucun problème.

Les médicaments sans ordonnance, comme par exemple le paracétamol ou l’aspirine, sont autorisés et ne doivent pas être déclarés.

Mêmes les médicaments sous prescription peuvent être emmenés en Australie si vous voyagez par avion ou par bateau, à condition que le médicament est emporté dans le bagage à main et dans son emballage d’origine. De même, il faut inclure la prescription du docteur, si possible, traduite en anglais, qui décrit la pathologie qui implique la prise du médicament.

La quantité de ces médicaments sous prescription doit couvrir une période de traitement de 3 mois au maximum, qui correspond à la durée consécutive du séjour prévue par le visa touristique pour l’Australie.

Certains médicaments interdits, comme par exemple les antibiotiques, les analgésiques ou les sédatifs peuvent être emportés, en tant qu’ils relèvent de la sous position « traveler’s exemption ». Toutefois, la prescription du médecin est absolument nécessaire.

Assurance maladie

Les autorités australiennes recommandent aux voyageurs ayant un e-visa en règle pour l’Australie, soit un visa ETA qu’un visa eVisitor, d’obtenir une assurance maladie pour satisfaire leurs besoins de santé pendant le séjour en Australie. L’assurance maladie peut être souscrite dans votre pays d’origine ou directement en Australie. Toutefois, si vous avez un visa étudiant, vous devez demander l’assurance maladie chez un fournisseur australien. Si vous faîtes partie d’un groupe à risque ou si avez plus de 75 ans, nous vous suggérons de contracter une assurance chaque fois que vous voyagez en Australie. Si vous avez besoin d’assistance médicale dans un hôpital public, vous n’êtes pas couverts par système de santé national australien (Medicare), à moins que votre pays d’origine ait un accord réciproque d’assistance maladie et remplisse certaines conditions.

La France a conclu un accord sanitaire avec le gouvernement australien.

Un citoyen français qui possède un e-visa en règle eVisitor peut souscrire à Medicare (service de santé australien), en fournissant le passeport et le carte de santé française ou la carte d’assurance maladie européenne avec les initiales FR. Les voyageurs françaisadmis à Medicare peuvent accéder aux soins hospitaliers, aux traitements médicaux dans les structures publiques et aux prescriptions médicales. La période de couverture est valable à partir de la date de votre arrivée et jusqu’à 6 mois ou jusqu’à la date d’expiration du e-visa pour l’Australie.

Tous les titulaires de visa pour l’Australie qui viennent des pays européens ont droit à Medicare, mais seulement si leur pays a conclu un accord à cet égard. Plusieurs services médicaux comme l’ambulance, les dentistes, une série de médicaments non-subventionnés et les hôpitaux privés pourraient ne pas être couverts par Medicare. Il est possible de vérifier sur le site de Département de la Santé. Si vous avez êtes titulaire d’un e-visa valable, vous pouvez choisir d’acheter une couverture d’assurance maladie plus complète, considérant que l’assurance maladie européenne a une durée limitée pour certains visitateurs et repose sur l’accord réciproque des pays concernés. Quel que soit votre pays de citoyenneté, il est recommandé d’acquérir une police d’assurance qui couvre les risques liés aux cambriolages, pertes, accidents ou à d’autres problèmes de cette nature. On conseille l’achat surtout si vous envisagez faire du sport à risque élevé.


Vaccinations

Pour entrer sur le territoire australien, aucun vaccin n’est obligatoire, à moins que vous venez d’un pays à haut risque dans lequel vous avez été au moins 6 jours avant d’arriver en Australie.

Important : Si vous venez d’un pays comme l’Afghanistan, le Cameroun, la Guinée Équatoriale, l’Éthiopie, l’Iraq, la Nigéria, le Pakistan ou si vous avez passez 28 jours ou plus dans un de ces pays, nous vous conseillons de recourir à une vaccination contre la polio avant de partir pour l’Australie.

 

Demander un E Visa Australie

We use cookies to improve our website and your experience when using it. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our Privacy Policy.